globlamarketingforindustrydotcom

Nettoyeurs du net : Un système fiscal à refondre

Jusqu’à présent, l’impulsion protectionniste a été absente de la réponse à la crise actuelle, mais cela pourrait bien changer. « Réunis en « parlement » les 5 et 6 novembre dernier au Conseil économique et social (CESE), le réseau d’entrepreneurs d’Avenir a fait salle comble. C’est précisément cette adaptation aux variations du vent qui intéresse l’auteur. Une partie du nouveau s’est coulée dans le moule de l’ancien ; l’aspiration individuelle est devenue pression sociale ; l’obligation couvre le tout. Dans quelle mesure ce genre d’initiative vous semblent-elles une bonne manière de concilier ces points de vue antagonistes ? N’est-elle pas de prendre en compte les éléments de comparaisons donnés par les organismes compétents et d’écarter les purs idéologues. Nous venions d’en établir le premier point, à savoir que la mémoire est autre chose qu’une fonction du cerveau. Elle explique un peu du charme, un peu des mœurs, un peu des choses et des hommes de ce pays, qui n’est pas tout latin. C’est dire le besoin plus que jamais pressant, et l’intention de nombre de citoyens aux responsabilités diverses, de s’impliquer plus largement dans la mutation de l’économie et de la société. J’admets à la rigueur qu’il peut y avoir une différence entre l’influence exercée sur l’esprit de l’enfant par l’école congréganiste et l’influence exercée par l’école laïque. Or, pareille confusion ne se produit jamais. Sans être précisément menacé de mourir de faim, on estime que la vie est sans intérêt si l’on n’a pas le confort, l’amusement, le luxe ; on tient l’industrie nationale pour insuffisante si elle se borne à vivre, si elle ne donne pas la richesse ; un pays se juge incomplet s’il n’a pas de bons ports, des colonies, etc. Le phénomène économique s’accomplirait intégralement dans l’individu isolé. Notre contradicteur Nettoyeurs du net, a convaincu et remporté haut la main une victoire pour ce projet, nous ne pouvons que nous incliner. Pour l’État, c’est également une façon de limiter le recours au travail dissimulé. Cessons de nous opposer, élaborons ensemble les solutions. Il faut contribuer à donner l’accès à de nouvelles valeurs culturelles et soutenir la création contemporaine afin de voir des nouvelles œuvres trouver leur place dans des institutions privées ou publiques, françaises ou étrangères ; les musées les entreprises. Et, fidèle à l’esprit de Platon, il pensait que la découverte du vrai exige une conversion (έπιστροϕή) de l’esprit, qui se détache des apparences d’ici-bas et s’attache aux réalités de là-haut : ‘Fuyons vers notre chère patrie ! Mais il en est d’autres qui semblaient avoir la même origine : nos états d’âme nous paraissent nombrables ; tels d’entre eux, ainsi dissociés, auraient une intensité mesurable ; à chacun et à tous nous croyons pouvoir substituer les mots qui les désignent et qui désormais les recouvriront ; nous leur attribuons alors la fixité, la discontinuité, la généralité des mots eux-mêmes. Un regard moins simpliste sur la mixité sociale et la « société idéale », une meilleure prise en compte de l’avis des habitants et une politique de la ville souple et dotée de moyens conséquents pour briser les inégalités, ce sont là les maillons indissociables de la restauration du lien social qui nous fait de plus en plus défaut. Même, maturité et vieillesse ne sont, à proprement parler, que des attributs de mon corps ; c’est par métaphore que je donne le même nom aux changements correspondants de ma personne consciente. De là des controverses fameuses et des sectes sans nombre, que l’on a rangées sous trois principales rubriques, le réalisme, le nominalisme, et le conceptualisme ; quoique cette division tripartite n’ait rien de nettement tranché, et qu’elle indique seulement en gros l’existence de deux partis extrêmes et d’un parti mitoyen, susceptible de se fractionner, ainsi qu’il arrive toujours dans ces longues querelles qui divisent les hommes et qui ne cessent que par l’épuisement des partis. Dans ce ballet d’annonces contradictoires, le consommateur est perdu et surtout, il ne comprend plus pourquoi on cherche à taxer ainsi son alimentation. Mais voilà, patatras. Même certaines plate-formes d’equity crowdfunding, initialement orientées vers les start-up, se tournent d’ailleurs aujourd’hui vers l’immobilier !

Archives

Pages