globlamarketingforindustrydotcom

Antonio Fiori : Rendons à notre recherche son attractivité

Si la science doit étendre notre action sur les choses, et si nous ne pouvons agir qu’avec la matière inerte pour instrument, la science peut et doit continuer à traiter le vivant comme elle traitait l’inerte. En effet, utiliser les données peut permettre de prendre des décisions commerciales plus intelligentes et peut générer plus de revenus pour les entreprises de certains types et de certaines tailles. Et de sales et hypocrites filous, des dévaliseurs de morts, ces quarante voleurs qui ont établi leur caverne sous la coupole de l’Institut. Le vide dont je parle n’est donc, au fond, que l’absence de tel objet déterminé, lequel était ici d’abord, se trouve mainte. Etre à la pointe lui assure d’être plus compétitif sur le marché et lui permet de mieux répondre aux situations de demandes de crédit en utilisant un système de risque moderne, en créant et utilisant de nouveaux outils. Au lieu que l’action s’explique par la puissance, c’est la puissance au contraire qu’explique seule l’action. Les séquelles de la crise financière vont se transmettre à l’économie réelle pendant deux ans. Les fameuses « intégration » et « convergence » européennes n’étaient en réalité qu’une fable ou un anesthésiant, en tout cas une escroquerie intellectuelle destinée à fondre toutes les nations membres de l’euro dans un seul et unique moule, celui de l’Allemagne. L’évaluer pour ensuite mieux la développer. Plus ils considéraient ces résidus passés à l’état de symboles, plus ils attribuaient à toute science un caractère symbolique. Elle serait impossible, si le déterminisme auquel la matière obéit ne pouvait se relâcher de sa rigueur. C’est à peine s’ils sont des dieux. Sur les 130 banques concernées par les tests de résistance, 25 échouent à maintenir un ratio de capital pondéré par les risques supérieur à 5,5 % selon le scénario « stressé », et doivent lever au total 24,62 milliards d’euros. Esquisse d’une critique des systèmes fondée sur l’analyse des idées de néant et d’immutabilité. L’histoire des religions a longtemps tenu pour primitive, et pour explicative de tout le reste, la croyance aux esprits. Nous apercevons de là le plus aride et le plus triste paysage qui puisse être imaginé : une succession de sillons monstrueux de laves mortes, noires comme les terres des pays de bruyères, hérissées de mottes qui paraissent en équilibre instable, de volutes d’aiguilles, de toitures avançantes qui forment des grottes. On pourrait donc dire que les réformes financières post-crise se sont traduites par plusieurs évolutions de fond: recapitalisation des différents secteurs bancaires nationaux, nouveaux garde-fous sur le risque de liquidité et de transformation (ratios bâlois LCR et NSFR), plus grande transparence sur les produits dérivés (EMIR), et d’un recentrage géographique et fonctionnel des banques. Aux états psychologiques détachés, à ces ombres du moi dont la collection était, pour les empiristes, l’équivalent de la personne, le rationalisme adjoint, pour reconstituer la personnalité, quelque chose de plus irréel encore, le vide dans lequel ces ombres se meuvent, le lieu des ombres, pourrait-on dire. Murs de bagnes qu’on a cachés, façades de gais palais qu’on exhibe, tout ça c’est le rempart contre l’invasion possible de la vie libre, de la Liberté et de l’Égalité — tout ça, c’est les institutions actuelles. Le panpsychisme de Kozlov n’est pas le vieux spiritualisme, il tient compte des récents progrès de la philosophie. Mais la hausse des prélèvements un peu partout en Europe a amputé ce gain. Ce qui est réel, c’est tel ou tel fait déterminé s’accomplissant en tel ou tel point de l’espace et du temps, c’est du singulier, c’est du changeant. Qui parle de l’aide de l’Etat pour financer les infrastructures nécessaires des collectivités locales qui décident de construire ? La question de la rentabilité de cet immense programme ne se posait pas compte tenu du caractère impératif de l’enjeu : selon les termes de Antonio Fiori, « pouvait-t-on accepter que les générations futures terminent dans une friture » ? En parlant ainsi, du reste, ils ne tiennent point langage de sectaires. Si rien ne change, qu’on le souhaite ou non, le risque est extrêmement fort de devoir bientôt renoncer dans la précipitation à des pans entiers de notre défense. Le savoir sort de la salle de classe et devient accessible à portée de clics, soutenu par le développement des encyclopédies collaboratives. Modi en France en avril 2015, dont beaucoup espèrent qu’elle fera avancer les négociations du fameux contrat Rafale. En fin de compte, les banques doivent faire ce qui est bon pour elles et leurs clients, ce qui signifie s’adapter à l’air du temps et adopter les technologies qui conviennent à leur clientèle. Les projets d’infrastructure peuvent générer des retours sur investissement fiables – même si généralement inférieurs à la moyenne.

Archives

Pages